Et demain ?

Changer les habitudes

Le Baclofène supprime le craving, mais il laisse les habitudes…

Hormis le sérieux du traitement, les seuls vrais efforts à fournir dans cette guérison demeurent dans le changement des habitudes, pour moi c’est ça :

– Associer l’alcool au plaisir et non plus au besoin.

Parfois l’ombre de mon craving arrive. Je me sers l’apéro avec un cachet de Baclofène, je sirote, je me ressers encore un verre, …, et j’oublie que je me suis resservi… Des fois j’essaie de me bourrer la gueule, j’ai beau forcer, ça ne marche plus. Il n’y a plus de de craving ni de crescendo. Du coup je me désintéresse de ma cuite-habitude.

– Acheter moins d’alcool :

Je buvais 15 à 20 cannettes de 50cl par week-end, maintenant 2 ou 3 maximum. Si je ne fais pas attention lors des courses ça pose rapidement un problème de logistique (c’est d’ailleurs comme cela que j’ai découvert mon indifférence). Maintenant je regarde seulement les bonnes bières, que je réapprends à déguster. Les packs de krotambourg-50cl-pas-cher, c’est fini ! Et les pipis toutes les 20min aussi.

Et puis entre l’arrêt du tabac et le quasi arrêt de l’alcool, le porte monnaie se porte bien mieux !

– Apprendre à profiter d’une soirée sans être bourré :

… Et ne plus avoir besoin de se « faxer » dans le lit à 2 heures du mat pour ne pas réveiller môman. (Qui de toute façon est anesthésiée par mon haleine de cow-boy).

– Combler un nouvel espace vide :

Je ne pense plus à l’alcool, je peux maintenant penser à ce que je veux, par exemple écrire mon témoignage…

Bref, sortir de toutes les habitudes conscientes et inconscientes qui ont été générées par l’alcoolisme durant toutes ces années.

On peut laisser le temps faire les choses naturellement, ou on peut accélérer le changement (c’est mieux), c’est au choix !

Dose confort

Je reste à 200mg pendant au moins 1 mois. Ensuite je vais diminuer très progressivement le dosage. Doucement, par de longs paliers de 10mg.

Dès que je ressens le moindre petit craving je remonte si besoin.

Il est important de ne pas descendre trop vite car il y beaucoup d’inertie avec ce traitement.